Cawse et Bulong

cawse_nickel_mineLe russe MMC Norilsk Nickel emboite le pas de BHP Billiton et profite de la tendance haussière du marché du nickel pour céder ses actifs miniers australiens. Les filiales du groupe russe, Norilsk Nickel Cawse Pty Ltd et Norilsk Nickel Avalon Pty Ltd (anciennement Bulong), toutes deux situées dans la partie sud-ouest de l’Australie dans la région minière de Kalgoorlie, recèlent des minerais latéritiques inexploités. Pour cause, Cawse et Bulong, furent deux projets prometteurs de première génération, qui au côté d’un troisième, Murrin-Murrin appartenant à Glencore, devaient révolutionner l’industrie du nickel et du cobalt par leurs procédés hydrométallurgiques sous haute pression HPAL. Destinés à fournir la raffinerie finlandaise de Harjavalta, ces deux projets russes avaient été abandonnés et placés sous maintenance en 2003 et 2008, tandis que Murrin-Murrin a pu surmonter ses difficultés techniques malgré un coût opératoire élevé. Cawse et Bulong sont donc vendus à la société Wingstar Investment Pty Ltd et cette cession devrait être finalisée dans le courant du second semestre. Pour sa part, le président de Nickel West confirme la volonté de BHP Billiton de recentrer ses activités et de céder sa filiale australienne également située dans la partie ouest de l’Australie. Glencore, Jinchuan ou X2 Resources, l’un des trois pourrait prendre le contrôle de cette unité de production, à moins que d’ici là BHP Billiton prenne la décision d’y inclure un autre actif plus valorisant et riche en ressource.