Décisions controversées

indonesie_export_banAyant anticipé l’entrée en vigueur de l’arrêt des exportations de minerai de nickel indonésien, les fondeurs chinois produisant de la fonte de nickel en ont importé l’année dernière plus de 30 millions de tonnes, soit un stock évalué à six mois de consommation. En même temps, la devise indonésienne perdait 26% sur l’année par rapport au dollars US. Il en résulte que les opérateurs locaux ont dû payer un quart de plus pour couvrir leurs importations. Les deux tiers de ces dernières sont constitués de matières premières et de produits énergétiques. Pour la deuxième année consécutive, l’usine de production d’acier de Krakatau construite par POSCO et ayant produit plus de 2,3 millions de tonnes d’acier affiche un résultat négatif. Les profits de PT Antam producteur de ferronickel et de matte de nickel ont chuté de 86% par rapport à l’année dernière. Autre facteur d’inquiétude, l’augmentation progressive des taxes à l’exportation des métaux et concentrés autorisés (cuivre, fer, zinc et manganèse) de 25% à 60% en 2017, ce qui est une manière pour Djakarta de couvrir une partie de l’augmentation du déficit de la balance commerciale. Aussi, la Chambre de commerce et de l’industrie indonésienne s’oppose à l’augmentation de la fiscalité. Elle est intervenue auprès des élus de la Chambre des représentants et le Syndicat des industries de la mine (Mineral Entrepreneurs Association) a finalement déposé un recours devant la plus haute juridiction du pays. Les deux plus grands producteurs de cuivre, Freeport-McMoRan et Newmont Mining Co, menacent de prendre des actions de compression de personnel et de réduction des investissements si le gouvernement ne ramène pas à 5% la taxe à l’exportation. Bien qu’ayant pour objectif d’inciter les industriels à investir dans la construction d’outils dédiés à l’enrichissement du minerai et à la production de métal, ces mesures semblent provoquer l’effet inverse. Si l’Indonésie était un pays propice au traitement du minerai extrait, les sociétés minières l’auraient sans doute déjà fait!