Le cours du nickel à 9,5$

lme_maiLe cours du nickel a aujourd’hui atteint la barre des 20 845 $ la tonne, soit 9,5 $ la livre, et ce malgré un stock de nickel métal au London Metal Exchange de 278 000 tonnes, donc pratiquement inchangé depuis la mise en place de l’arrêt des exportations indonésiennes. Les stocks chinois de minerai ont par contre fortement diminué et sont actuellement estimés à 20 millions de tonnes. Ces stocks sont essentiellement détenus par les principaux fondeurs et la pénurie entretenue chez les petits producteurs ajoute une tension supplémentaire sur le marché, d’où l’augmentation des prix. Malgré les restrictions en termes d’alimentation énergétique, Djakarta reporte que pas moins de 7 projets de fonte de nickel seraient opérationnels à la fin de l’année. Rappelons que des élections ont lieu en juillet. Pour autant, avec les difficultés rencontrées par la montée en puissance des nouveaux projets et suite à l’annonce de la suspension des activités de Vale Nouvelle-Calédonie intervenant dans un contexte haussier, les analystes de Citigroup estiment que l’offre sera déficitaire de 130 000 tonnes l’année prochaine, ce qui cristallise plus encore les tensions. Aussi, l’intérêt renaît pur les actifs miniers et métallurgiques. Le leader mondial diversifié, BHP Billiton, entend bien profiter de cette augmentation de la demande et des cours pour vendre ses actifs miniers dans le secteur du nickel afin de recentrer ses activités sur le fer, le charbon, le cuivre, la potasse et le pétrole. L’usine de West Nickel est sur le marché et Glencore, X2 Resources et Jinchuan sont sur les rangs, tout comme Vale pour la mine d’Anglo American au Brésil qui pourrait alimenter l’usine de Barro Alto. Pour sa part, Eramet vient de lever une seconde tranche de 125 millions d’euros sur le marché obligataire auprès d’investisseurs institutionnels, ce qui porte ses engagements à 525 millions d’euros. Sa filiale SLN, dont le coût complet se situe autour du cours actuel, compte démarrer une première tranche de la centrale électrique fin 2018, les demandes d’autorisation devant être déposées cette année. Certains analystes, notamment à la Macquarie Bank, ont revu à la hausse leurs prévisions avec des cours pouvant atteindre les 13,5$ la livre dès l’année prochaine.