Résultats 1S des grands groupes

nickel_exportLe trio de tête, BHP Billiton, Glencore et Rio Tinto, affichent d’excellentes performances au cours du premier semestre 2014, avec des résultats bruts d’exploitation (EBITDA) de 6.7, 6.5 et 6.3 milliards de dollars. Fait marquant, BHP Billiton, dont le résultat augmente de 16% par rapport au premier semestre de l’année dernière, a produit 143 200 tonnes de nickel au cours des douze derniers mois, soit 7% de moins que l’année passée, ce qui confirme son intention de se désengager. L’usine de Cerro Matoso en Colombie a connu quelques difficultés techniques tandis que Nickel West dans l’Ouest australien a été contraint de fermer sa mine principale. Glencore, dont la double particularité réside dans sa relative exposition aux fluctuations du minerai de fer et sa forte diversification en matière commerciale, dégage un résultat supérieur de 8% par rapport à celui réalisé l’année dernière. Pour sa part, Rio Tinto affiche la meilleure progression avec une augmentation estimée à 25%. Par contre, Anglo-American, Vale, Jinchuan et POSCO enregistrent une baisse par rapport au semestre de l’année dernière. Anglo-American fait les frais d’une grève de 5 mois dans les mines de platine en Afrique du Sud, tandis que Vale peut difficilement compter sur la hausse des cours du nickel pour compenser la baisse de celui du minerai de fer. A cause (1) des problèmes techniques rencontrés avec l’usine de Onça Puma dont la production ne fut que de 1 900 tonnes de nickel métal dans des ferronickels et (2) les récents incidents survenus sur le site de Goro d’une capacité au moins équivalente mais avec une production de NiO (oxyde de nickel) qui est passée de 7 911 tonnes à 3 810 tonnes au cours du premier semestre, Vale a du mal a monter en puissance. Le chinois Jinchuan se trouve pénalisé par l’acquisition de Jinnui Mining Investment Ltd dont la contribution n’est pas encore à la hauteur des espérances, tandis que l’augmentation du won force l’industrie automobile coréenne à mettre la pression sur leur fournisseur POSCO. Information de dernière minute confortant les grands groupes miniers: le nouveau gouvernement indonésien a finalement accepté d’accorder à l’américain Freeport une baisse de la taxe à l’exportation des concentrés de cuivre de 25% à 7.5% moyennant un dépôt de garantie pour la construction d’une unité d’affinage.